La première séance

L ‘entretien :

La première rencontre est essentielle
Elle permet d’établir un dialogue pour faire connaissance avec la personne qui souhaite recevoir un shiatsu.
Un petit entretien sera important pour connaître l’identité, le mode de vie, l’âge, les centres d’intérêts, le passé et l’actuel état de santé du patient. Tout ceci s’effectuera dans le respect et dans la confidentialité des informations transmises au pratiquant.
Cet entretien est déterminant dans les modules du protocole qui peuvent varier en fonction des zones à travailler.

Le protocole :

Le shiatsu se pratique en sous-vêtements ou vêtu d’une tenue souple et confortable, et n’utilise pas d’huile.
Allongé sur le ventre  et les bras placés à plat sur un tatamis et un futon au sol, le receveur devra fermer les yeux, vider son esprit, se laisser aller en toute confiance pour s’ouvrir à la séance.
Après avoir frotté ses mains pour faire venir le chi (force d’énergie vitale), le pratiquant va dérouler son protocole, en jouant avec le poids de son corps et la gravité, et travaillera tour à tour sur toutes les parties du corps (des pieds au cuir chevelu), en pressant des zones ciblées avec ses doigts. Selon le ressenti du receveur, les pressions seront plus ou moins profondes, tout en respectant les points de tensions du corps du patient.
A la fin de la séance, il peut procéder parfois à des étirements des différents membres du corps.

La technique de base

C’est une pratique générale de relaxation : l’harmonisation pour la première séance.
Elle évoluera en fonction de cette première prise de contact avec le corps et la globalité énergétique du partenaire à l’appréciation du pratiquant.
Au cours des séances suivantes, le travail de détente pourra être affiné par les techniques d’ouverture des membres ou des méridiens.

L’harmonisation :

Le shiatsu proposé dans ce cabinet se veut surtout préventif et de confort.
Une harmonisation complète pratiquée régulièrement assurera une énergie permanente, une immunité renforcée et un mieux-être général.
Cela s’inscrit dans une hygiène de vie, au même titre que l’alimentation, la relaxation, l’activité physique…

Mention légale

Cette technique de Shiatsu est un art qui ne s’apparente pas à un acte médical au sens occidental du terme et ne doit en aucun cas se substituer à une consultation chez un médecin.